×

Le décor est planté pour la semaine de la mode à New York

By
AFP
Published
Sep 3, 2007
Reading time
3 minutes
Share
Download
Download the article
Print
Click here to print
Text size
aA+ aA-

NEW YORK (Etats-Unis), 3 sept 2007 (AFP) - Vedettes du tennis mondial quittant l'US Open pour des dîners en ville, mannequins célèbres invités des soirées de charité, le décor est planté pour la semaine de la mode, qui ouvre mercredi 5 septembre à New York, la série des grandes présentations de prêt-à-porter printemps-été 2008.


Rock & Republic, modèle présenté lors des défilés automne-hiver 2007/2008 à New York - Photo : Timothy A. Clary/AFP

Plus de quatre-vingts créateurs participent à ce rendez-vous bi-annuel, qui se tient sous les tentes blanches dressées à cet effet dans Bryant Park, un jardin à la française niché entre les gratte-ciels de la 6e avenue. Quelques défilés ont lieu aussi au Soho Grand Hôtel dans le quartier de Tribeca, au sud de Manhattan.

Parmi les stylistes présents, les valeurs sûres traditionnelles comme Ralph Lauren, Calvin Klein, Donna Karan, Diane Von Furstenberg ou Carolina Herrera, des gloires plus récentes comme Michael Kors ou Marc Jacobs, mais aussi les étoiles montantes comme Alexandre Herchcovitch, Zac Posen ou L.A.M.B, la marque lancée par la chanteuse Gwen Stefani.

"La semaine de New York est plus orientée vers le vêtement sportif, facile à porter, Paris est plus enclin à l'avant-garde, les collections sont plus abstraites", estime Christian Stroble, un jeune créateur américain de 27 ans dont la collection pour femmes sera présentée pour la première fois mardi 4 septembre dans un cadre officiel.

"New York fait aussi plus facilement place aux talents émergents", ajoute-t-il.

Dimanche 2 septembre, dans New York déserte en raison du long week-end du Labor Day --lundi 3 septembre est férié aux Etats-Unis-- Bryant Park était fermé au public pour permettre l'installation des tentes.

Plusieurs soirées inaugurales se tiennent mardi soir. L'une d'entre elles est organisée par Diane Von Furstenberg avec le mannequin vedette soudanais Alek Wek, qui publie ses mémoires "De réfugiée soudanaise à top-modèle". L'horloger Jaeger Lecoultre organise durant la soirée une vente aux enchères dont le produit sera versé à l'organisation humanitaire Médecins Sans Frontières.

Le magazine Vogue a déjà lancé les festivités, en organisant un dîner en l'honneur du numéro un mondial de tennis Roger Federer --qui se trouve à New York pour l'US Open-- au restaurant Wakiya de l'hôtel Gramercy Park. La directrice éditoriale du journal, l'incontournable Anna Wintour, qui a servi de modèle au personnage de Miranda Priestly dans "Le Diable s'habille en Prada" immortalisé à l'écran par l'actrice Meryl Streep, a fait quelques remarques à Roger Federer sur ses tenues vestimentaires, faisant les délices des chroniqueurs mondains sur les sites internet.

Lesquels sites passent en boucle les vidéos retraçant les derniers déboires des mannequins sur les podiums, certaines d'entre elles ayant récemment fait des chutes spectaculaires en essayant de marcher dans des chaussures aux talons périlleux.

Les magazines de mode en ligne jouent aussi à deviner qui parmi les mannequins émergents, de la jeune Tania Dziakhileva, née à Minsk (Biélorussie) en 1991, à Theodora Richards, fille du guitariste des Rolling Stones Keith Richards, connaîtra la consécration cette année. Des mannequins hommes figurent sur la liste, comme le jeune Français Vincent Lacrocq, qui a prêté son visage à la marque Louis Vuitton l'an dernier.

Un homme moins jeune apparaît dans la dernière campagne publicitaire du groupe de luxe français LVMH : l'ancien président soviétique Mikhaïl Gorbatchev, qui pose sur la quatrième de couverture de l'hebdomadaire Time à l'intérieur d'une voiture roulant le long du mur de Berlin, un sac aux célèbres lettres LV posé sur le siège.

Par Paola MESSANA

Copyright © 2020 AFP. All rights reserved. All information displayed in this section (dispatches, photographs, logos) are protected by intellectual property rights owned by Agence France-Presse. As a consequence you may not copy, reproduce, modify, transmit, publish, display or in any way commercially exploit any of the contents of this section without the prior written consent of Agence France-Presses.